PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS

FORUM FRANCAIS DE 30 SECONDS TO MARS
 
FAQAccueilCalendrierRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20334
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 10:02

Ma chips je te remercie Hug Hug Kiffme Kiffme

Sans toi et pauline je ne sais pas ce que je deviendrais !!!! Réflechi Rock

par contre faudra qu'on m'explique comment on a pu lui piquer 125% des ressources ! cela reviendrait à dire que non seulement il n'a pas été payé pour les deux albums mais qu'en plus il redonnait 25% des bénéfices fictifs à la maison de disques donc qu'il perdait du fric en permanence.... hum pas possible ça ... Réflechi

et c'est bien qu'il fasse la distinction entre les big boss des majors et les personnes qui y travaillent, c'est plus honnête et je suis entièrement d'accord avec la cupidité des gros dirigeants (mais bon il n'y a pas que dans l'industrie du disque que cela existe )
Mais faut pas non plus faire pleurer dans les chaumières en disant qu'ils n'avaient rien... pas autant qu'ils auraient du j'en conviens... mais pas rien... car perso je veux bien être pauvre comme lui Lala

et je pense aussi qu'on ne le verra jamais... s'il doit retravailler dessus c'est comme les vidéos Echelon... kedalle Rire2 Rire2

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13064
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 27
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 10:20

Kiffme

@Maryarmy a écrit:

par contre faudra qu'on m'explique comment on a pu lui piquer 125% des ressources ! cela reviendrait à dire que non seulement il n'a pas été payé pour les deux albums mais qu'en plus il redonnait 25% des bénéfices fictifs à la maison de disques donc qu'il perdait du fric en permanence.... hum pas possible ça ... Réflechi

Je l'ai peut être pas précisé (c'est long à faire ces petites bêtes) mais c'était plus sur le ton de la blagounette en fait :)
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20334
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 10:25

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!

désolé Caché !

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7116
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 10:28

Une nouvelle review par Criticize this!

Citation :
TIFF 2012 Review: Jared Leto’s Searing Music Industry Expose ‘Artifact’
By Isabel Cupryn – September 15, 2012



If you don’t know who 30 Seconds to Mars is, you will soon. Artifact is the Super Size Me of the music industry, and makes its world premiere this weekend at TIFF. From amidst the band’s screaming throng of adoring fans, Jared Leto talks about his 30-million dollar battle with record label giant EMI.

With many acting successes under his belt (Requiem for a Dream, Lord of War, Fight Club), Jared Leto turned his focus to the band he created with his brother, drummer Shannon Leto. Artifact was born as a standard making-of-our-next-album documentary, and quickly turned into a searing expose, when the band got served with a jaw-dropping lawsuit by their record label.

If wondering “Who the heck are these guys?”, so did I, as well as TIFF programming staff… At first. Once you hear their radio hit “Kings and Queens”, you’re likely to say “Oh, yeah, I know that one! I love that song!” and might even join the devoted fans that have been packing stadiums all over the world.

With the initial trepidation of a woman allergic to anything mildly reminiscent of Nickelback, and an immature fixation on why Jared Leto would ruin his gorgeous face with his current Jesus beard, I grabbed a former-singer gal pal and pressed on. From the palpable near-hysterical buzz of the waiting audience, to the catcalls and screams as Jared took the stage, it was clear the band has a cult following. I had a feeling I might soon fall under the spell myself.

“I couldn’t think of a better place to premiere this film. Toronto is one of the most magical cities in the world,” cooed Leto, ever the wide-eyed charmer, and expressed joy in being “part of one of the most prestigious film festivals in North America.” Ahem, how about the most prestigious film festival in the world? Just saying.

“We’ve been working on this for four years. It’s a labour of love.” said the actor-slash-singer, who also directed the film (under jokester fake name “Bartholomew Cubbins”). And his charm is indeed hard to resist. Throughout the admittedly one-sided account of the band’s ordeal, I tried to offset Leto’s Dracula-like ability to hypnotize (that’s right, Lugosi did it way before “glamouring” on True Blood) with my usual healthy cynicism toward any message fed to me while trying to pull at my heartstrings.

And try, it does. Opening sequences introduce the band’s members and set the tone of the story, but are met with a choppy transition to a segment of melodramatic declarations of music’s singular societal importance and everlasting power (not surprisingly, by musicians and industry insiders). This, my least favourite part of the film, feels a tad manipulative, and oversimplifies what later proves to be a much more complex issue.

However, any grudge is soon softened, as the tone becomes more (although never completely) factual and balanced. We are educated with extensive and informative interview clips with industry insiders: from impassioned fellow musicians, legal experts and an impressive array of former top EMI executives.

Why would former execs at EMI talk at length, in an account of a band’s nightmare when slapped with EMI’s 30-million dollar lawsuit, you ask? The film explains how the once agreeable relationship between the band and their label turned south, as the economy and illegal downloading sent the music industry into a tailspin. We are told Brit mogul Guy Hands took over EMI with a singular focus on greed and profit at all costs, and that any exec who actually cared about music or musicians was quickly canned or jumped ship.

The mechanics of record contracts and their many loopholes are explained, on a general level, giving us some (albeit simplistic and one-sided) detail as to how “the artist always gets screwed” by enormous post-production charges that leave the musicians in a debt balance owing to the label, even after selling millions of albums, further compounded when their contract forces them to make even more albums, thus the debt load worsens exponentially. My former-singer friend often nodded knowingly, and stated after the movie: “That’s exactly why I left the music business”.

Much like the oft-bemoaned master-slave recounts of the movie studio giants such as MGM in the 40’s and 50’s, who forced their starlets into B-movies, we can see how a record contract became the shackles of a well-meaning musical trio, struggling to retain even a shred of creative control of their own work.

As the legal battle wears on, the band risks it all. They agree to “put all bets on black”, break from EMI, and create the album completely on their own. Knowingly plunging themselves even further into debt and the abyss of the unknown, they risk everything on sheer faith in the album they hope to create.

Leto consciously decides to bear the brunt of the burden; the enormous workload and responsibility of doing all the preparation and promo for the album essentially alone. Childhood photos and interviews with their mom paint the picture of the brothers’ lifelong love-affair with music, and enrich our understanding of the band’s choice to put everything on the line for their craft.

Likely the most special treats in this documentary come in at this point. With a few laughs and tender moments, only the heartless could remain purely fact-obsessed about this story of what seems to be three sincere, down-to-earth, nice guys. The camera catches Leto’s every sigh of worry, stress, frustration. As prime decision-maker of the band, he is tormented over the ethics, risks and impossible choices of an artist fighting the good fight against a faceless corporate Goliath. Even during understandable bouts of swearing, Leto remains ever likable, facing each roadblock with commendable intelligence and grace.

We are privy to many insights into a like of musical passion and the creative process. Great music, ranging from experimental riffs to finished songs are set to the backdrop of stunning L.A. city views, and majestic Californian countrysides, where Leto frequently escapes to calm his nerves and find answers within. Our eyes are treated to a unique feast in the Frank Lloyd Wright house, when a much-needed change of scenery soothes their souls. Leto later draws faces in the sand, hugs wacky fans, and by now even the playground-perve beard has grown on me.

We also witness the caring and experienced guidance of producer Flood, legendary for his essential role in developing rock icons like U2 and (Gasp! My dark angels of early electronica!) Depeche Mode. Although moved by Flood’s wise advise, the band is torn by their sincere desire to simply fight for artists’ right to a fair contract. By the time the Leto experiences a moving eureka moment, our hearts carry a silent cheer, as he names their unborn album “This Is War”. Although plagued by self-doubt, the band ultimately never lose track of what’s important – their bond, their morals, and their music.

In the end, Artifact is spot-on in all ways except one. It loses one star from me, for being a bit too simplistic and laying all the blame on the big bad corporation, even though it’s a temptation we all have. Although there is mention of illegal downloading, and a band is understandably delicate with its’ fans, I feel like EMI as the only scapegoat is not the answer. The sweatshops of the world exist because we buy their products. The puppy mills exist because we buy from pet stores.

So too, the musician gets screwed because their label is crumbling and desperate. Why? Because we stopped valuing a musician’s year in the studio, when we stopped paying for their songs. We stopped buying a whole album. Loving it for the journey that it is. We stopped waiting in line in eager anticipation, listening to it as a whole, reading each lyric and holding the artwork to our hearts like the lovingly created treasure that it is… And worst of all, we became a society that always looks to the easy scapegoat, instead of taking an honest look at ourselves.

Rating: ★★★★☆

Artifact screens again at TIFF on Sunday, September 16 at 3:30 p.m. at the Bloor Hot Docs Cinema.

Image: Film still from Artifact, courtesy of TIFF.

Tweeté par UK_ECHELON
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
Jess'

avatar

Féminin Messages : 695
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 11:50

Jared a tweeté:

Citation :
If @ArtifactTheFilm wins peoples choice I will shave this nasty beard. Maybe! But anyway PLEASE VOTE! Thank you!!tiff.net/vote

Bon faut absolument voter, surtout s'il y a une petite chance que ca le fasse raser cette fichue barbe Rire1 Caché !
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20334
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 12:31

@Jess' a écrit:
Jared a tweeté:

Citation :
If @ArtifactTheFilm wins peoples choice I will shave this nasty beard. Maybe! But anyway PLEASE VOTE! Thank you!!tiff.net/vote

Bon faut absolument voter, surtout s'il y a une petite chance que ca le fasse raser cette fichue barbe Rire1 Caché !

euh moi pas avoir compris ce qu'il fallait faire Rire2 Rire2 Caché !

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
Tif
Modo Reine Du Tuto flapy, boss des liens & du GPS Phoenixien mais Boulet de la corbeille
avatar

Féminin Messages : 9608
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 29
Localisation : BZH
Humeur : Je suis un ... cocktaiiiiil !

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 12:34

Je crois que seules les personnes ayant assisté au festival (et donc qui ont un ticket) peuvent voter, donc rien à faire Mary Rire2

Ou sinon tu peux acheter un ticket uniquement pour avoir un code barre et pouvoir voter Rire1

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

♫ Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♪
Keeper Of The Gate ø [Phoenix /] lll TTS - PosT-if ·o.

Citation :
Maybe you're sick of hearing us, but I love hearing you because you're completely silent

Jared Leto on Radio 104.5
Revenir en haut Aller en bas
Bou.

avatar

Féminin Messages : 4300
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 23
Localisation : Asgård
Humeur : \o/

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 12:35

@Maryarmy a écrit:
@Jess' a écrit:
Jared a tweeté:

Citation :
If @ArtifactTheFilm wins peoples choice I will shave this nasty beard. Maybe! But anyway PLEASE VOTE! Thank you!!tiff.net/vote

Bon faut absolument voter, surtout s'il y a une petite chance que ca le fasse raser cette fichue barbe Rire1 Caché !

euh moi pas avoir compris ce qu'il fallait faire Rire2 Rire2 Caché !

C'est seulement pour les personnes qui sont allé voir le film, ils ont un code sur leur ticket qui leur permet de voter
Revenir en haut Aller en bas
http://bou-s.tumblr.com/
Jess'

avatar

Féminin Messages : 695
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 12:45

Ah bah je pensais qu'on pouvait tous voter, mais j'avais pas encore essayé Rire1
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20334
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 13:00

Merci c'est ce que j'avais cru comprendre mais dans le doute Caché !

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7116
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 13:03

Nouvel article apparu sur le Tumblr de Mandolinaes ! Interview faite par le Toronto Sun :

Citation :
Jared Leto brings 'Artifact' to TIFF

TORONTO - When musician Jared Leto and his bandmates in 30 Seconds to Mars hatched the idea to do a making-of documentary for their third album, the 40-year-old singer was hoping to give fans a bird’s eye perspective on the then-untitled record.

But instead of a candid look at the recording process, the film took a sinister turn when, as 30 Seconds tried to amicably amend their contract with Virgin/EMI, the group was sued for $30-million by the record company. Leto, his brother Shannon (who plays drums) and guitarist Tomo Milicevic, were no longer making an album. They were at war.

“I don’t know why they chose $30-million,” Leto said, after arriving in Toronto for the TIFF premiere of Artifact at the Ryerson Theatre Friday night (it repeats Sunday).

The suit was eventually settled, but the ordeal resulted in a film that is both a searing indictment of a music industry fuelled by greed, and an examination of a band coming together to produce one of their biggest selling albums.

Q: The movie isn’t just for 30 Seconds to Mars fans, it’s for music fans in general. Was that your goal?

A: I hope the film does appeal to people who aren’t just interested in 30 Seconds to Mars. If it doesn’t, I’ll feel like I failed. I set out to do a film about the making of an album… Instead it turned into not just a film about the creative process, but this really tumultuous and chaotic time where we battled an industry, got sued for $30-million and fought until we won.

Q: When did you know that Artifact had potential for a feature-length documentary?

A: I always knew I didn’t want it to be just a making-of doc… I wanted it to be something more than that. But examining art and commerce in this way took on a new meaning in light of the economic crisis that happened in 2008 and, with the music business imploding, it made the documentary very timely. I think even if it had been about a band fighting a record company, it is all these other things that make it much more culturally relevant.

Q: You interview a lot of well-known musicians in the film – Serj Tankian from System of a Down, Chester Bennington from Linkin Park – as well as industry people. How did you select the interviewees for the film?

A: I decided on the people I thought were interesting and could help make an interesting film. I wanted people who had experienced problems with their label. I also wanted industry veterans and people in the record business.

Q: Were there other artists you wish you could have spoken to?

A: There were lots of people I would have loved to talk to – Thom York and Trent Reznor and others who have disrupted the old model. It would have been great to get their insights as well.

Q: Why did EMI take you on? 30 Seconds to Mars was one of its biggest artists, why didn’t they just negotiate with you?

A: It’s their business model. It’s how they do it. It’s an unspoken rule that you sign a terrible deal and, if you have some success, you have to try to fight it out to renegotiate.

Q: Did you ever consider saying, ‘Forget this. I’m going back to acting’?

A: There were days when I was so frustrated that I didn’t want to have anything to do with this business. We were all working so hard, fighting this giant corporation. We were a band that had had a tiny bit of success and we were taking on an industry. There were a lot of days where it felt like a lost cause. But it never made me want to stop making music.

Q: Do you think the end product, This is War, was better because of the conflict?

A: The album is really informed by the battle we went through. It’s called This is War for a reason. So it’s important that it happened. I think we made a stronger record because of it.

Q: Do you miss record stores?

A: It was nice to walk into a record store, that part was great… But I don’t miss record stores. There was a lot of bad business going on there. Now we’re heading towards a much more social system; a much more engaging and open way of working… There’s a lot I miss about albums and tapes, though. You used to put it in and you’d have to listen to it all the way through and what would happen is, for a while one song would be your favourite song, then you’d discover another one and sometimes you’d discover a song on the album that no one else was listening to. So I thought that was unique. That never happens anymore. Those deep album tracks that reached maybe a small segment of the population is a dying breed.

Q: So how are things now with the record company? Did they try and block the release of this film?

A: If we don’t hold it against the record company that they sued us for $30-million, they shouldn’t hold it against us that we made a film about the experience.

Q: So where do things stand now with EMI and 30 Seconds to Mars?

A: I don’t have a problem with EMI. I have a problem with an EMI who says we’re millions of dollars in debt after we’ve sold millions of records. I have a problem with an EMI that sues us for $30-milion. I don’t have a problem with an EMI that helps bands realize their goals and dreams and I think they understand that… I’m not anti-record company. I like companies. I think companies are wonderful. It’s when they put profit ahead of fairness, that’s when I have a problem.

Q: Tell us about new music. When’s it coming?

A: Hopefully sooner rather than later. We’ve been recording in India, all over Europe and America… It marks a transformation for us, but it’s too soon to describe the sound… It’s like looking at a newborn baby and trying to notice the small changes continually taking place.

Q: What about acting?

A: I haven’t done anything in a while and I don’t see myself returning to it anytime soon.
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7116
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 13:47

Double post mais c'est pour la vidéo des Q&A d'hier au Bloor Hot Docs Cinema, de Tumblr again :

Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13064
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 27
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 19:37

Citation :
@TIFF_NET
Blackberry People's Choice Award (best documentary) goes to ARTIFACT cc @ArtifactTheFilm @JaredLeto

pompom pompom
Revenir en haut Aller en bas
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7116
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 19:42

Court pompom Court

Pitch' plus rapide, je venais pour la même chose Boogie

Réactions en direct :

Citation :
@daikou
YEAAAAAAHHHHH!!!!!!!!! RT @TIFF_NET: Blackberry People's Choice Award (best documentary) goes to ARTIFACT cc @ArtifactTheFilm @JaredLeto
Citation :
@TheBlondeTheory
“@TIFF_NET: Blackberry People's Choice Award (best documentary) goes to ARTIFACT cc @ArtifactTheFilm @JaredLeto” WOW!! Thank you for voting!
Citation :
@JaredLeto
WE WON!!! THANK YOU SO MUCH!!! "@TIFF_NET: Blackberry People's Choice Award (best documentary) goes to #ARTIFACT cc @ArtifactTheFilm"

Bon alors, c'est quand qu'on le voit nous ? Lala
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
Pitchouill
Biologeek GAZELLE de SHANNON
avatar

Féminin Messages : 13064
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 27
Localisation : Allemagne

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 19:47

Citation :
@thompowers
This makes it official @JaredLeto #TIFF12 @ArtifactTheFilm pic.twitter.com/wgTmlrus




Je trouve ça génial que le prix soit au nom de Bart !
Revenir en haut Aller en bas
Juliettaaaaa

avatar

Féminin Messages : 1746
Date d'inscription : 11/12/2011
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Humeur : Je déteste que l'on essaie de me faire passer pour une conne...J'y arrive très bien toute seule! :)

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 19:51

Adieu la Barbe alors!!!!! pompom Rire2
Sinon, Bravo à Bart! Clapclap
Revenir en haut Aller en bas
Tif
Modo Reine Du Tuto flapy, boss des liens & du GPS Phoenixien mais Boulet de la corbeille
avatar

Féminin Messages : 9608
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 29
Localisation : BZH
Humeur : Je suis un ... cocktaiiiiil !

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 19:53

Clapclap Clapclap pompom

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

♫ Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♪
Keeper Of The Gate ø [Phoenix /] lll TTS - PosT-if ·o.

Citation :
Maybe you're sick of hearing us, but I love hearing you because you're completely silent

Jared Leto on Radio 104.5
Revenir en haut Aller en bas
audrey
Chroniqueuse en Chef de l'info Phoenixienne
avatar

Féminin Messages : 7116
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 35
Localisation : Là où le vent me porte

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 19:57

@Juliettaaaaa a écrit:
Adieu la Barbe alors!!!!! pompom Rire2

Même pas ! Rire2
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/AudreyM_B
Ju.
Dame du Lac et accessoirement Uppity Modo
avatar

Féminin Messages : 11144
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : A la frontière entre la Tomoslavie, Gublerland, Asgard et Pandora, à bord d'une Impala, tractant Slice of Life, en route vers Hogwarts où le Tardis m'attend pour m'amener à Mystic Falls.

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 19:59

P'tit joueur Rire2

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[PHOENIX DIVISION]
- Teinturieuse officielle de Mary -

- TOUT SUR LA STREET TEAM FRANCAISE - depuis 2007

"You’re not normal. You never have been. You never will be.
Accept it, embrace it and then use it to your advantage."
Revenir en haut Aller en bas
Chrys
Médaille d'Or du Quizz Marsien 2011
avatar

Féminin Messages : 4109
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 45
Localisation : Toujours ailleurs

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 20:37

@Pitchouill a écrit:
Citation :
@thompowers
This makes it official @JaredLeto #TIFF12 @ArtifactTheFilm pic.twitter.com/wgTmlrus




Je trouve ça génial que le prix soit au nom de Bart !

+1 Clapclap Clapclap pompom

Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/chrystelled
Anyway

avatar

Féminin Messages : 846
Date d'inscription : 26/11/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 20:58

Bon, vu la campagne acharnée qu'ils ont mené, ce résultat ne m'étonne pas Rire2
pour eux !

@Pitchouill a écrit:
Je trouve ça génial que le prix soit au nom de Bart !
Oui, totalement !
Revenir en haut Aller en bas
Virginie

avatar

Féminin Messages : 12634
Date d'inscription : 22/05/2010
Age : 37
Localisation : Dans une piscine et aussi un sac de couchage..

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 23:18

c'est la classe on savait déjà que Barth était fort mais il fait vraiment du bon boulot pour thirty.(oui j'aimais le temps où c'était un secret) Caché ! !
Revenir en haut Aller en bas
Maryarmy
Impératrice Vintage Megalow Ech'
avatar

Féminin Messages : 20334
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 43
Localisation : TARDIS / CARDIFF
Humeur : ECH'REBAYL / BAD'EKELON

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 23:28

ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
(version nadeuge Caché ! )

₪ ø lll ·o. --------------------------------------------------------------------------------- ₪ ø lll ·o.

[ECH'REBAYL] [MEMORIALISTE MARSIENNE] [PHOENIX FAMILY]
*clic* THE COMPLETE DISCOGRAPHY OF MARS *clic*

[Baniwée Uppity Rebayls Division] ø [Keeper of the Gate] lll [Mum of Phoenix Division] ·o.
Revenir en haut Aller en bas
http://30secondstomarsfrance.com
4ndreva

avatar

Féminin Messages : 3003
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : Beauxbâtons
Humeur : \o/

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Dim 16 Sep 2012 - 23:38

Quelqu'un a posté cette review assez neutre d'Artifact et je l'ai trouvée sympa donc je vous l'ai traduite, c'est un peu long mais ça vaut le coup

Citation :

Si vous ignorez qui sont 30 Seconds to Mars, cela ne durera pas longtemps. Artifact est le de l'industrie musicale et sort pour la première fois ce week_end au festival TIFF. Au milieu de la cohue d'adorateurs hurlants, Jared Leto parle de son combat à 30 millions de dollars contre le géant des labels EMI.
Avec un bon nombre de succès en tant qu'acteur dans sa manche (Requiem for a Dream, Lord of War, Fight Club), Jared Leto oriente cette fois les projecteurs sur le groupe qu'il a fondé avec son frère, le batteur Shannon Leto. Artifact a vu le jour en tant que classique « making of de notre prochain album » et s'est rapidement mué en exposé impitoyable quand le groupe s'est vu confronté à une action en justice ahurissante de la part de leur label.

Si vous vous demandez « Mais qui sont ces types ? », cela a également été mon cas, et celui des programmateurs du festival... au premier abord en tout cas. Mais une fois qu'on entend leur tube radio “Kings and Queens”, en général on se dit plutôt « Oh oui je la connais celle-là ! J'adore cette chanson ! » et il se peut même qu'on se joigne aux fans dévoués qui ont remplis des stades dans le monde entier.
Avec l'entrain initial d'une femme allergique à tout ce qui ressemble de près ou de loin à Nickelback et une fixation immature sur la raison qui pousse Jared Leto à ruiner son beau visage avec sa barbe de Jésus actuelle, j'ai attrapé une amie ancienne chanteuse et j'ai poursuivi. Du bourdonnement quasi-hystérique du public impatient aux sifflements et cris qui ont retentis quand Jared et monté sur scène, il était clair que le groupe a un certain culte derrière eux. Et j'avais le sentiment que je pourrais incessamment sous peu tomber moi aussi sous son charme.

« Je ne pourrais imaginer un meilleur endroit pour la première de ce film. Toronto est une des villes les plus magiques au monde » roucoule Jared, le charmeur aux grands yeux qui exprime sa joie de de prendre part « à l'un des plus prestigieux festivals du cinéma d'Amérique du Nord ». Hmm, plutôt LE plus prestigieux festival de cinéma du monde ? Juste comme ça...
« Cela fait 4 ans que nous travaillons là-dessus. C'est un travail d'amour. » raconte le chanteur-slash-acteur qui a également réalisé le film (sous le faux nom de Bartholomew Cubbins). Et il est effectivement difficile de résister à son charme. Tout au long de la -certes unilatérale- épreuve traversée par le groupe, j'essaye de compenser la capacité « draculesque » de Jared à hypnotiser les gens (eh oui Lugosi l'a fait bien avant True Blood) avec mon habituel cynisme envers n'importe quel message qu'on m'envoie tout en essayant de jouer sur ma corde sensible.

Et c'est effectivement ce qu'Artifact essaye de faire. La séquence d'introduction présente les membres du groupe et place le ton de l'histoire, mais rencontre une transition un peu hasardeuse avec une séquence de déclarations mélodramatiques sur l'importance singulière de la musique dans la société et son éternelle importance (faites, sans surprise, par des musiciens et des gens du milieu). Ceci, qui est la partie du film que j'ai le moins aimé, donne l'impression d'être un peu manipulateur et simplifie à l'extrême ce qui, par la suite, se montrera être un problème bien plus complexe.
Cependant, toute rancoeur est rapidement effacée quand le ton devient (bien que jamais complètement) factuel et équitable. On nous montre de longues interviews informatives avec des gens de l'industrie musicale, du musicien passioné à l'expert légal en passant par une quantité impressionnante d'anciens cadres d'EMI.

Pourquoi d'anciens haut placés d'EMI parleraient-ils longuement du cauchemar d'un groupe frappé par un procès de 30 millions de dollars, me demanderez-vous ? Le film explique comment la relation qui fut un jour agréable entre le groupe et leur label à changé de cap alors que l'économie et le téléchargement illégal ont fait couler l'industrie de la musique. On nous explique le magnat Britannique Guy Hands s'est emparé d'EMI en se concentrant singulièrement sur le profit et la cupidité, et que tous les cadres qui se préoccupaient réellement de la musiques et des artistes ont été renvoyés ou ont quittés le navire.
Les mécanismes des contrats et leurs nombreuses zones obscures nous sont expliqués en gros, nous donnant quelques (bien que simplistes et d'un seul point de vue) détails sur comment « les artiste se font toujours avoir » par les énormes frais de post-production qui laissent les musiciens criblés de dettes, les rendant dépendants à leur label, même après avoir vendu des millions d'album, ainsi, le montant de la dette croit exponentiellement. Mon amie ancienne musicienne acquisce souvent et a déclaré à la fin du film que c'était « Exactement les raisons pour lesquelles j'ai quitté le milieu de la musique ».
Un peu à la façon des géants de cinéma comme MGM qui, dans les années 40 et 50, forçaient leur starlettes à faire des films de série B, on peut voir comment un contrat de production devient les chaînes d'un trio musical bien intentionné, se battant pour garder ne serait-ce qu'un peu de contrôle créatif sur leur propre travail.

Alors que la bataille légale se poursuit, le groupe prend tous les risques. Ils se mettent d'accord pour « tout miser sur le noir », se séparent d'EMI et crée un album entièrement seuls. S'enfonçant consciemment dans des dettes encore plus élevées et dans l'abysse de l'inconnu, ils risquent tout au nom de la simple foi en l'album qu'ils espèrent créer.

Jared décide consciemment de porter le poids du fardeau, l'énorme somme de travail et la responsabilité de la préparation et de la promotion de l'album essentiellement seul. Des photos d'enfance et des interviews de leur mère brossent un portrait de l'amour que portent les frères à la musique depuis toujours et enrichi notre compréhension du choix du groupe de tout mettre en jeux pour leur art.
Ce qui est sûrement le passage le plus précieux de ce documentaire arrive à ce moment. Avec quelques rires et des moments tendres, seuls les sans-coeurs pourraient rester purement obsédés par les faits à propos de l'histoire de ceux qui semblent être 3 garçons sincères, réalistes et gentils. La caméra saisi tous les soupirs d'inquiétude, de stress et de frustration de Jared. En tant que premier preneur de décision du groupe, il est tourmenté par l'éthique, les risques et les choix impossibles de l'artiste qui défend la bonne cause face à un Goliath sans visage. Même pendant les compréhensibles moments ou il se laisse aller à jurer, Jared reste agréable, faisant face à chaque barrage avec une grâce et une intelligence louables.
Nous sommes témoins de nombreux aperçus de passion musicale et de processus créatif. De la bonne musique, de riffs expérimentaux en chansons finies, s'ajoute à une toile de fond montrant la magnifique ville des anges, des vues de la ville et de la majestueuse campagne californienne, où Jared s'échappe fréquemment pour se calmer les nerfs et trouver les réponses dont il a besoin. Nos yeux ont droit à un festin unique dans la maison de Franck Lloyd Wright, quand un changement de décor nécessaire apaise leurs âmes. Plus tard, Jared dessine des visages dans le sable, prend des fans farfelus dans ses bras et à ce moment-là, même sa barbe de pervers des bacs à sable commence à me plaire.

Nous sommes également témoins du guidage bienveillant et expérimenté du producteur Flood, légendaire pour pour son rôle essentiel dans le développement d'icône du rock comme U2 et (OH ! Mes anges sombres de l'électro!) Depeche Mode. Bien qu'ému par les conseils sages de Flood, le groupe est tiraillé par leur désir sincère de simplement se battre pour le droit des artistes à avoir des contrats justes. Au moment où Jared a une révélation émouvante, nos cœurs poussent un cri de joie silencieux quand il nomme leur album à venir “This Is War”. Bien qu'en proie au doute, le groupe ne perd jamais de vue ce qui est important : leur lien, leurs morales, et leur musique.

Au final, Artifact est juste en tout point à l'exception d'un seul. Il perd une étoile pour moi parce qu'il est trop simpliste et porte tout les torts sur la grande méchante corporation, même si c'est une tentation que nous avons tous. Bien qu'il y soit fait mention du téléchargement illégal, et on comprend qu'un groupe soit délicat avec son public, j'ai eu l'impression que de faire d'EMI le bouc émissaire n'est pas la solution au problème. Les usines où les ouvriers sont exploités existent parce que nous achetons leurs produits et les usines à chiots existent parce que nous achetons dans des magasins animaliers.

De même, les musiciens se font avoir parce que leur label s'écroule. Pourquoi ? Parce que nous avons arrêté de valoriser les années qu'un musicien passe en studio quand nous avons arrêté de payer pour leurs chansons. Nous avons arrêté d'acheter des albums entiers. De l'aimer pour le voyage qu'il représente. Nous avons arrêté d'attendre impatiemment, de les écouter comme un tout, de lire chaque parole et de tenir dans nos mains le livret comme le trésor amoureusement créé qu'il est censé être… Et pire que tout, nous sommes devenus une société qui cherche en permanence la tête de turc facile, au lieu de jeter un œil honnête sur nous-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://twitter.com/4ndreva
Alcea
Stereotype du tourbus
avatar

Féminin Messages : 5997
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 32
Localisation : Au delà du mur avec moue boudeuse...
Humeur : Winter is coming !

MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   Lun 17 Sep 2012 - 9:15

Merci Pauline

j'ai tout lu (oui ça m'arrive de m’intéresser encore Rire2)

et j'aime beaucoup le ton car elle n'est pas aveuglé par Jared donc elle est capable de parler sans aucun apriori ni inversement et elle un un bon regard sur la musique et ce que nous sommes aussi devenu au fil du temps ^^

Alors j'attends de voir le film pour me faire ma propre opinion mais je pense que personnellement ça se rapprochera beaucoup de ce qu'elle a dit xD
Avec en plus cette haine incontrôlable que j'ai eu à des moments contre Jared qui s'évaporera peut être avec certains moment mougnmougnant Rire2
Revenir en haut Aller en bas
http://petaffesworld.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» EVENEMENT! "Artifact" a été selectionné pour le Festival International du Film de Toronto (TIFF)
» Qui a son passeport pour le festival d'été?
» Born to run (pour de vrai...)
» QUI c'est déja rendu a MIRANDE pour le festival country ???
» Matériaux et forme chapiteau-tente pour un festival

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PHOENIX - 30 SECONDS TO MARS  :: ATHENAEUM :: ACTUELLEMENT SUR MARS-
Sauter vers: